GMF Rugby Training : le rêve éveillé des espoirs de Courbevoie

Lundi 7 novembre, les moins de 21 ans du Rugby club de Courbevoie étaient à Marcoussis pour vivre une journée entière sur les traces du XV de France. Retour sur cette expérience aussi intense qu'inoubliable pour les lauréats du concours GMF Rugby Training.

Après les féminines de Marquette-lez-Lille et les amateurs du Stade caennais, le Centre national de rugby de Marcoussis a accueilli 22 espoirs du Rugby club de Courbevoie pour une journée dans la peau des internationaux français. Arrivés en début de matinée dans l'antre des Bleus, ils ont d'abord rencontré Marc Lièvremont, leur entraîneur du jour, avant de recevoir de ses mains un maillot du XV de France à leur nom. Après cet accueil convivial et symbolique, les choses sérieuses ont commencé avec un échauffement musclé, suivi d'un entraînement intense sous les ordres de l'ancien sélectionneur et de ses adjoints.

« C'est dur ! » « C'est crevant ! », s’exclament certains joueurs entre deux exercices concoctés par le staff tricolore, entièrement dédié à l'équipe francilienne. « On a de la chance d'avoir été sélectionnés à ce concours », apprécie Jean Foucault, un des joueurs du RC Courbevoie. « C'est comme un rêve parce qu'on accède aux infrastructures du XV de France avec un terrain parfait. Marc Lièvremont est un grand tacticien, il a fait de grandes choses pour notre équipe nationale. L'entraînement avec ses collègues est remarquable. Les exercices qu'ils nous donnent sont parfaits. »

« Une belle récompense pour eux »

Après cette solide mise en jambes, direction la cantine des Bleus pour un déjeuner à la saveur unique puisque les joueurs ont reçu la visite de Lénaïg Corson, internationale française du XV de France et également membre de l’équipe nationale de Seven. Ensuite place à l'analyse vidéo avec les experts techniques de Marcoussis. Une fois la séance du matin disséquée sous tous les angles, les joueurs de Courbevoie sont retournés sur le terrain pour une opposition interne particulièrement disputée. « C'est un programme que j'aurais pu donner à mes internationaux en mon temps », confie Marc Lièvremont au journal Le Parisien. « On demande aux garçons […] d'avoir la même exigence que les grands et bien sûr de prendre du plaisir. ». À en croire Quentin Ageorges, le demi de mêlée du RC Courbevoie, l'objectif est visiblement atteint. « J'ai appris pas mal de choses sur le plan technique. Avoir des coachs avec cette expérience, c'est une grande chance, un privilège unique. Quand ils parlent, on les écoute. ».

Pour Ali Soilihi, leur entraîneur, l'expérience s'est révélée bénéfique à plusieurs titres : « C'est une belle récompense pour eux. Avoir une journée privilégiée à Marcoussis avec des intervenants de choix, ça les valorise et ça les pousse à travailler. C'est un autre son de cloche, qui va dans leur sens pour les faire progresser. Et personnellement, ça m'enrichit parce que je vois une autre façon de travailler. ». Passionné, l'échange s'est même poursuivi en dehors du terrain au gré des anecdotes croustillantes distillées par Marc Lièvremont sur son expérience internationale. « Il y a toujours autant d'enthousiasme, de sourires, de sérieux aussi », retient le coach attitré du GMF Rugby Training. « À chaque fois, c'est une expérience différente parce que les profils d'équipe ne sont pas les mêmes, mais il y a toujours la même implication. On a aussi le sentiment que le message du staff passe bien et que les garçons, au-delà de la journée sympa qu'ils ont passée, vont ressortir grandis individuellement et collectivement. GMF souhaite donc bonne chance à l’équipe de Courbevoie pour la suite de sa saison, en espérant que le GMF Rugby Training portera vite ses fruits sur le terrain comme en dehors.